Au contenu À la recherche Passer la navigation

Navigation

Actualités

Retrouvez dans cette section toute l'actualité des marchés proposée par nos partenaires

IDÉES DE TRADING

Par TRADING CENTRAL

Idée de Trading | Trading Central

21 octobre 2021

Idée de trading | Trading Central

20 Octobre 2021

Idée de Trading | Trading Central

19 octobre 2021

ACTUALITÉ DES MARCHÉS

Hermès, Pernod Ricard et Carrefour face aux craintes de ralentissement de la reprise économique

La Bourse de Paris s’annonce hésitante alors que les publications d’entreprises se poursuivent dans un environnement marqué par les craintes liées à l’inflation et son impact sur la reprise économique.

Après avoir renoué avec les 6.700 points mercredi, la Bourse de Paris s’annonce indécise en cette séance riche en indicateurs macroéconomiques et en publications d’entreprises avec Carrefour, Hermès, Pernod Ricard et Eurofins Scientific. L’Oréal et Vivendi feront de même après la clôture. Si elles sont généralement saluées, les performances trimestrielles des sociétés n’ont pas pour autant dissipé les craintes que les tensions sur les prix, alimentées par les perturbations dans les chaînes d’approvisionnement et la crise énergétique, ne freinent la reprise économique.

Mercredi soir, le Dow Jones a signé un nouveau record, tandis que le S&P 500 a clôturé à moins de 10 points de son plus haut historique. L’indice Vix de volatilité implicite du S&P 500 est quant à lui tombé à un plus bas de deux mois. Dans son Livre beige publié hier soir, la Réserve fédérale a relevé que l’économie américaine a poursuivi son expansion à un « rythme modeste à modéré », tandis que certains districts ont signalé un ralentissement de la croissance en raison des contraintes sur les approvisionnements et des craintes liées au variant Delta du coronavirus. La plupart des districts ont par ailleurs constaté des « prix significativement élevés ».

Evergrande chute à Hong Kong

Lors d’une intervention devant le Milken Institute de Los Angeles, le gouverneur de la Réserve fédérale Randal Quarles s’est dit partisan d’une réduction des achats d’actifs de la banque centrale le mois prochain et inquiet de l’élargissement des pressions inflationnistes, qui pourraient appeler une réponse monétaire. Selon les contrats futures sur Fed funds, le marché table sur une hausse d’un quart de point du taux directeur au troisième trimestre 2022.

Les marchés asiatiques sont généralement en baisse ce matin. Le Nikkei 225 japonais a clôturé en repli de 1,9%, tandis que le Hang Seng pliait de 0,9% en fin de séance. Evergrande, dont la cotation a repris ce jeudi, abandonne près de 12%. Le promoteur immobilier a annoncé avoir abandonné les discussions en vue de la cession d’une participation dans l’une de ses filiales pour 2,6 milliards de dollars. Le groupe a ajouté qu’il ne devrait pas être en mesure d’honorer ses obligations financières alors que le délai de grâce de 30 jours expire ce week-end, ce qui devrait le mettre en situation de défaut. Le CSI 300 chinois cédait 0,3% à environ une heure de la clôture.

Hermès reste confiant pour la fin de l’année

Hermès a fait état d'une croissance de 31,2% de ses ventes à changes constants au troisième trimestre à la faveur d'une dynamique jugée « exceptionnelle ». « En dépit d’une base de comparaison élevée au quatrième trimestre, le groupe aborde la fin de l’année avec confiance », indique le sellier de luxe.

Pernod Ricard a fait état d'un premier trimestre « dynamique », avec une croissance interne des ventes de 20%, mais a prévenu que le rythme de progression serait plus modéré sur le reste de l'exercice 2021-2022.

Eurofins Scientific a relevé son objectif de chiffre d'affaires pour 2021 après avoir enregistré une nouvelle forte hausse de ses revenus au troisième trimestre. Le groupe d’analyse de produits pharmaceutiques, alimentaires et de l’environnement vise désormais pour 2021 des revenus de 6,35 milliards d'euros, contre une précédente prévision de 6,15 milliards. Il maintient ses autres estimations pour 2021, qui prévoient un Ebitda de 1,7 milliard d'euros et un flux de trésorerie pour l'entreprise de 700 millions d'euros.

Carrefour a annoncé que la croissance de son chiffre d'affaires a ralenti au troisième trimestre sous l'effet d'une baisse de ses ventes en France, impactées par l'obligation du passe sanitaire dans les grands centres commerciaux. Le groupe de distribution confirme néanmoins son objectif de cash-flow libre net 2021 « nettement » au-delà d'un milliard d'euros.

bioMérieux a relevé ses objectifs financiers pour 2021, alors que la crise sanitaire a continué d'avoir un effet positif sur ses ventes au troisième trimestre. Sur la période de juillet à septembre, le chiffre d'affaires du groupe a accéléré de 11,1%, à 877,4 millions d'euros. La croissance organique, à taux de change et périmètre constants, a atteint 11,6% sur la période. « Les ventes annuelles sont maintenant attendues en croissance organique de 4% à 7%, à taux de change et périmètre constants » et « le résultat opérationnel courant contributif devrait être supérieur à 700 millions d'euros à taux de change courants », indique le groupe.

Ipsen a relevé ses objectifs financiers pour 2021 pour la deuxième fois de l'année, après avoir enregistré une robuste croissance de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, portée par l'amélioration de l'exécution commerciale.

AGENDA DU JOUR

Séance riche en annonces macro et microéconomiques

Intense, la séance de Bourse de jeudi le sera tant sur le front économique que sur le plan des entreprises. Au sein du Cac 40, quatre entreprises dévoileront leurs performances financières.

Quatre. C’est le nombre de sociétés du Cac 40 qui feront le point sur leurs performances financières jeudi. Hermès International, L’Oréal et Vivendi seront à la manœuvre avec leur chiffre d’affaires du troisième trimestre, tandis que Pernod Ricard dévoilera ses résultats du premier trimestre 2021-2022. En dehors de l’indice phare, Atos, bioMérieux, Boiron, Edenred, Fnac Darty, Getlink, Ipsen, Ipsos, Maurel & Prom, Rexel, Stef, Technip Energies ou encore TechnipFMC seront sur le pont en présentant leurs revenus trimestriels.

A l’international, le rythme des publications d’entreprises sera également intense, avec les performances trimestrielles attendues d’American Airlines, AT&T, Barclays, Dow (membre du Dow Jones) ou Intel (DJ). En Asie, tous les regards seront tournés du côté d'Evergrande. Suspendue depuis le début du mois d'octobre, la cotation du géant chinois de l'immobilier reprendra ce jeudi.

Quel impact de la hausse des prix des matières premières sur le moral ?

Sur le front économique, on ne chômera pas non plus. Avant Bourse, les investisseurs prendront connaissance de l’enquête mensuelle de l’Insee sur le climat des affaires en France au mois d’octobre. S’il n’y a plus de restrictions à la mobilité (outre le passe sanitaire pour ceux qui ne l’ont pas), un autre élément pourrait peser sur le moral des chefs d’entreprises : la hausse des prix des matières premières, synonyme d’augmentation prochaine de la facture carburant. L’indice de l’Insee est attendu en baisse de 1 point, à 110. Idem pour l’indice de confiance des consommateurs de la zone euro en octobre, qui devrait ressortir à -5, contre -4 en septembre. Cette thématique de l’inflation et de la crise énergétique sera au cœur des discussions des chefs d’Etat et de gouvernement, qui se réunissent pour deux jours à Bruxelles. Ils aborderont aussi la pandémie, la transformation digitale, les questions migratoires et les relations extérieures. Outre-Atlantique, quatre statistiques animeront la séance : les inscriptions hebdomadaires au chômage (consensus : 300.000), les ventes de logements anciens en septembre (consensus : 6,08 millions d’unités en rythme annualisé), l’enquête d’activité non manufacturière de la Réserve fédérale de Philadelphie du mois d’octobre (consensus : 25, contre 30,7 en septembre) et l’indice des indicateurs avancés du Conference Board de septembre (consensus : +0,5%).

PUBLICATIONS HEBDO

Retrouvez-nous sur YouTube !

Ces documents ne constituent pas du conseil en investissement, car ils ne prennent pas en compte votre situation individuelle. Les éventuelles recommandations n’ont pas été élaborées conformément aux dispositions légales relatives à l’indépendance de la recherche en investissement et ne sont donc soumises à aucune interdiction prohibant l’exécution de transactions avant leur diffusion.

Avertissement relatif à la diffusion de recommandations d’investissements et les potentiels conflits d’intérêts

Avertissement de M. Laurent Albie et M. Daniel Cohen de Lara relatif à la production de recommandations d'investissements

Retour en début de page